Syndrome da la casse-noisette et phénomène de la pince mésentérique

Le syndrome da la casse-noisette et le phénomène de la pince mésentérique (ou pince aorto-mésentérique) est un phénomène de compression vasculaire très fréquent. J’ai diagnostiqué et pris en charge des centaines de patients depuis 20 ans.

Il se constitue en raison de la position vertical de l’homme qui entraine une courbure de la colonne vertébrale au niveau dorsale (lordose). Douleur abdominale, douleur du flanc (souvent gauche), déformation de la colonne vertébrale vers la gauche, douleur du bas-ventre (chez la femme et la jeune fille souvent au niveau de l’ovaire gauche), douleur dorsale, maux de tête, hémorroïdes, douleur génitale (lors des rapports sexuels, douleur testiculaire) sont les principaux symptômes. Le diagnose peut être posé de façon claire par une doppler-échographie.

Le terme syndrome de la casse-noisette ou pince mésentérique est utilisé lorsqu’il existe également une hématurie (sang dans les urines).

Le phénomène est présenté sur le schéma ci-dessous. La veine rénale est coincée entre l’aorte et l’artère mésentérique supérieure. Le gros rond bleu représente l’aorte, le petit rond bleu l’artère mésentérique supérieure. En rouge la veine rénale, venant de la droite et coincée entre les deux artères, entrainant une dilitation veineuse en amont.

L’image suivante montre la même chose en échographie :

Folie40

 

nussknacker_01

Collatérales et symptômes résultants

L’écoulement sanguin étant entravé, l’utilisation d’autre vaisseaux sanguins (des collatérales) est nécessaire. On observe alors souvent une dilatation veineuse des organes du petit bassin, responsable de douleurs et de troubles fonctionnels : besoin pressant d’uriner malgré une vessie peu remplie, règles douloureuses, douleur à la défécation en raison d’hémorroïdes, douleur génitale, varices et thromboses de la jambe gauche.

La veine ovarienne gauche est une collatérale fréquente. Elle récupère, contrairement à une situation normale, le sang de la veine rénale gauche et fait circuler ce sang « à contre-courant » via l’ovaire gauche dans la veine iliaque commune gauche. Cette dernière pouvant également être comprimée, le sang passe alors via l’utérus du coté droit dans la veine cave inférieure. On observe en échographie une dilatation sinueuse de la veine ovarienne. Ce résultat est du à l’augmentation de la pression sanguine par la compression de la veine rénale gauche. Il en résulte des douleurs du bas ventre, souvent gauche.

 

 

nussknacker_02

 

L’animation suivante illustre les obstacles de la circulation sanguine du rein gauche au phénomène de la pince mésentérique:

 

Options thérapeutiques

La thérapie commence par des exercices de réduction de la lordose et peut être complété par médicament ou chirurgie vasculaire. L’effet de toutes les thérapies peut être mesurée par échographique avec la technique PixelFlux.

Ceci est la condition sine qua non des recommandations pour le traitement.